Julie et Marie

Pendant que Martin pianote tranquillement , ces airs qui me sont maintenant familiers; j’écoute et je pense; je vois ces mots voltigés dans ma tête, et je me perds. Puis mon esprit dérive, mes pensées deviennent évasives suivant le rythme des mélodies de Martin. Je n’arrive pas Julie à mettre les mots qui vont rendre;  te rendre justice, et je m’interdis  de hurler cette douleur latente que tu peux ressentir parfois. Je voudrais te trouver 100 milles biscuits chinois disant “que le temps guérit tout, courage” et y placarder ton frigo; remplir ton salon d’oiseaux de papier pour que tu puisses y faire tous les voeux de santé possibles et impossibles.

Du coup, ne serait-ce qu’un instant, j’ai pu témoigner à jamais de cette scène pétillante d’émotions et de chaleur maternelle de ce monde à rebours qu’est le vôtre; souvenirs d’un moment qui témoigne à jamais combien la vie de Marie est certes polie par ta présence et ta force incroyable. Des rires, des pleurs tout y était… je me torture à t’avouer que je suis quasi “contente” de la réaction de Marie au don de ses cheveux pour les enfants qui ont le cancer.  ( tsé à 4 ans, une première coupe de couette de cheveux c’est pas toujours facile à gérer et ce même si à prime à bords elle était tout à fait enchantée de le faire! ) Cela aura certes,  permis de capter ces moments de réconfort maternel; de cette harmonie complice qui vous sculpte et vous unis.

On dit qu’aucune marée ne se retire jamais sans laisser de trace; cette phrase elle a été écrite pour toi.

Voilà, je suis à bout de mots, les images parlent par elles-mêmes  m’as-tu dit un jour…;-)

 

Catherine

xxx

* Note : Marie était au courant de l’opération coupe de cheveux et c’est seulement lorsque Julie lui a rappelé qu’on allait les donner qu’elle a réagi… Elle ne voulait pas les donner à quelqu’un et ils sont, encore à ce jour, dans un ziploc sur le dessus de l’armoire. Fin de l’histoire.

Musique: Flume- Coeur de Pirate

 

J1
J2
j3
j4
j6
j7
J9
j62
j11
j10
j14
J15
j16
j17
j61
j18
j19
j20
j21
j23
j22
j25
j26
j27
j28
j29
j32
j31
j30
j34
j35
j66
j51
j36
j37
j38
j60
j39
j40
j8
j5
j42
j43
j44
j45
j46
j49
j50
j48
j69
j52
j53
j54
j55
j56
j67
j68
j59
j57
j58

J'aime|Envoyer un Tweet|Pin

Simplement splendide.

I cried my eyes out.

Bravo, Catherine.

Ben là jpeux tu brailler ma vie de même un mardi après-midi? C’est-tu légal?

Frédéric Messier

Wow. J’ai rarement vu autant de naturel dans des photos. C’est extraordinairement beau & émouvant. Bravo!

Dany

Il y a de ces mots qui demeurent là, coincés quelque part; des mots que l’on ne parvient pas à dire à une amie… Merci Catherine, pour ces magnifiques images et pour la justesse de ces mots.

Dany

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

*

*

*