Félix

Il parait que parfois, le “silence est d’or”…Alors les voici, sans mots sans flaflas…

Félix, bien entouré…

Musique: Change of time-Josh Ritter

 


b22
b5
b4
b36
b1
b3
b6
b7
b15
b8
b10
b13
b11
b14
b9
b16
b17
b18
b21
b19
b24
b25
b26
b27
b28
b29
b30
b23
b32
b33
b34
B35

J'aime|Envoyer un Tweet|Pin

Bali deuxième semaine

C’est vraiment dans notre deuxième semaine que le rythme de Bali c’est collé à notre peau; notre petite et minuscule chambre à Sideman, dans les montagnes ; pas de risques que le bruit des enfants  dérangent, car les coqs sont bien présents, et nous rappellent tôt le matin, que la journée débute avant le levé du soleil…

Je me suis vite attachée à notre voisine de chambre, l’arrière-arrière grand maman, de 100 ans; elle me fascinait; m’envoutait même, par sa personnalité et son incapacité à s’arrêter; elle besogne toute la journée, à la fabrication des offrandes quotidiennes. Elle ne parlait pas un mot anglais, ni même indonésien, mais elle n’hésitait pas à entrer dans notre chambre pour nous donner des “ordres”, et nous montrer comment faire les choses à sa façon…c’était hilarant mais du coup touchant de voir combien elle a vu son pays changé; mais qu’elle est malgré tout restée si intègre. Tous les jours, elle recevait la visite des ses petits enfants, et elle se promenait dans les jardins avec son grand bâton pour y faire tomber les fleurs des arbres; qui servent aux offrandes.

Nous avons  également été invité par cette famille à assister à une Grand cérémonie au Temple. Croisé en marchant les femmes qui transportent d’immenses offrandes sur leur tête; les couleurs vivantes des vêtements portés par  celles-ci, mélangées au blanc des hommes; envoûtés par le son des gamelans…

Il faut littéralement un cours d’hidouiste pour apprécié pleinement les cérémonies et les visites des temples. Mais se que je retiens, c’est du peuple balinais, c’est que ces dévotions, cette éternelle recherche de l’équilibre corps-terre-dieu-relations humaines, font d’eux un peuple souriants, sereins; et en mettant le pieds sur l’île ça transpire; mais on n’en prend vivement conscience qu’en revenant chez nous;

Je n’en suis pas à mon premier voyage, mais je peux affirme une chose: Bali c’est le premier endroit que j’ai visité ou je peux affirmer que j’abandonnerais en un clin d’oeil le Canada pour m’y installer…pas surprenant qu’autant d’étrangers y sont restés. Nous ne sommes pas très loin des réalités du Eat Pray and Love ; la partie Love se déroulant à Bali…

Voyagé avec un tout-petit amène une toute autre dynamique de voyage; on prend le temps; on s’adapte; mais surtout le contact direct avec la population locale est bien différente; les petits n’ayant que pour seule barrière la distance visuelle de ses parents. Mihiikin nous a ouvert beaucoup de portes, et  nous a fait pénétrer dans bien des maisons….il se sentait tout à fait chez lui partout; et les Balinais A-D-O-R-E-N-T les petits enfants. Il a su attirer bien des regards, et plusieurs paires de bras se sont tendus vers lui; vers nous.

Puis après 5 jours nous  sommes  tranquillement remontés vers le nord-est à Bondalem; vers la mer juste à temps pour le couché du soleil; à la rencontre d’une nouvelle famille; celle qui a fait une grande marque sur notre âme…ou les enfants se sont liés d’amitié…Nous avons faite une courte pause d’une nuit 2 jours dans une famille qui cultive le SALAK ou le snake fruit. Nous avons pu faire du treck dans les plantations, avec un guide local, c’est  sur cette route que nous avons fait la rencontre d’une homme aveugle, mais qui malgré tout; a su de bien loin en venant vers nous que nous étions des étrangers dans le village. Il n’existe aucun hotel dans cette région; les touristes sont fonts plus rarissime; et nous avons bien fait d’attiré les curieux; et le petits enfants…

De retour à la maison; nous avons “participé” à l’élaboration du souper festif; soit le meilleur repas que nous ayons eu; ce village étant assez reculé, tout est local et frais du jour, les enfants ont aussi aiguisé leur patience, et savouré le temps qui passe fût certes, l’activité à laquelle les enfants ont mis beaucoup d’efforts d’adaptation…et d’imagination. Matisse lui a passé le temps à confectionner de façon traditionnelle des paniers d’offrandes; il n’en était pas peu fier!

On sous estime souvent à tord la capacité d’adaptation et de transformation de nos enfants; plusieurs s’empêchent de faire de longs voyages en voiture; de prendre l’avion, de camper par peur; par anticipation du pire. On s’imagine que les voyages font ressortir le pire de nos enfants; alors que pour moi c’est le contraire; c’est le quotidien qui est plus chaotique; les 32-36 heures d’avion; les décalages horaire; les attentes; les jours de pluies n’ont pas su faire pousser ces petites cornes de Diable que nous fuyons tous. Le plus c’est qu’en voyage, on est présent; on n’a que ça du Temps à leur donner; l’argent, le stress, la routine, les devoirs, la technologie étaient bien loin dernière nous, et les enfants le sentent…

Nous avons été bien privilégiés pour ce voyage, se sentir si près; partager-sentir-ressentir-échanger-réféchir-questionner-apprécier.

Tels étaient les mots clés de notre aventure….

Et la nourriture? Je vous laisse saliver….

 

Musique: Society-Eddie Vedder- Into the Wild


b4
b24
b17
b16

b6
b7
b8
b9
b1
b2
b19
b18
b20
b21
b22
b23
b24
b25


b29
b51
b3
b4
b3
b31
b30
b33
b41
b35
b36
b38
b40
b12
b11
b10
b14
b15
b16
b17
b57
b50
b56
b55
b51
b52
b53

b43
b44
b47

b45
b46
b77
b68

b78
b61

b61
b64
b62
b59
b60

J'aime|Envoyer un Tweet|Pin
francine létourneau

quel plaisir de partager avec vous toutes ces belles images….et de découvrir par votre récit les gens de bali…..bonne continuité

Bali: L’arrivée…

Le 15 janvier, de cette année, j’ai ressenti pour la deuxième fois de ma vie ( la première étant la première fois que j’ai eu un test de grossesse positif ), la plus grosse boule dans le ventre; l’inconnue total devant une Aventure, un peu folle pour certains, mais un rêve de vie qui venait de prendre officiellement forme; et allait se concrétiser enfin. Faire un voyage sac-à-dos avec mes enfants. Tsé le voyage non planifié, au gré du vent au file des rencontres; à la découverte d’un peuple, celui de ma vie d’avant, celle avant les enfants, cette vie ou on se cherche un peu, et ces voyages de jeunesses qui nous forment apparament; mais qui font faire de l’insomnie aux parents inquiets…

Pourquoi Bali? pour sa facilité à voyager avec de jeunes enfants, pour sa sécurité; mais aussi parce que le réseau de “homestay” “nuit chez l’habitant’ est très bien développé; on voulait éviter les palges et les lieux trop fréquentés des touristes; et les transports sont vraiment très faciles d’accès….

Le 15 janvier 2013, quand j’ai appuyé sur la touche “pay now” du non refundable ticket à 5000$, j’allais officiellement faire un voyage en avion de 32 heures seule, avec 3 enfants, dont un de 2 ans à peine…Ayoye, j’ai pas dormi cette nuit là tellement j’avais des palpitations, je sentais mon pouls sur la couverture qui me couvrait la poitrine.

Le plus capoté, c’était de préparer le voyage avec les 2 plus grands, qui se sont investis autant dans la vente de gâteaux pour financer, les lectures, et du placardage de la maison des mots indonésiens que nous voulions apprendre.

J’avais envie que mes enfants se sentent dépassés; qu’ils soient au coeur des différences, et prennent conscience des réalités; du monde tel qu’il est; et des choses qui nous rassemblent comme être humain.

J’avais envie qu’on se perde un peu, pour mieux se retrouver. Des moments de pur bonheur, pour nous avec d’autres; dans une plus grande simplicité.

13 mai 2013: check in à l’aéroport Montréal: 1 seul sac à dos madame???? ( la face du commis qui cherchait le reste). “oui M. 1 seul sac pour 4 personnes. Baggage a main: 1 seul M. ” ” Hey j’ai pas vu ça souvent Mme pour un si long voyage, ça c’est voyager.” 

Pour le voyage, j’ai du laissé mon Canon à la maison; mon amour étant trop gros et trop lourd pour le type de voyage. Je me suis fait un nouvel ami, un Olympus OMD, nous avions 32 heures d’avion pour tenter de nous apprivoiser….Au bout d’une semaine ce fût le coup de foudre!

La première semaine à Bali n’est certes pas la plus excitante, car 2 jours d’avion; plus un décalage horaire de 12 heures; ça donne un bébé de 2 ans qui se lève à 2-3 heures du matin, et qui se couche à 6 heures le soir…mais regarder les levés du soleil avec ma progéniture c’était tout simplement magique.

Mais bon, c’est dans le première semaine que les plus vieux on vécu leur premier “choc culturel”; dans les rizières à sillonner avec notre guide local TOTO qui nous a fait découvrir le vrai Bali; c’est dans cette balade de 3-4 heures, sous le soleil, la chaleur et l’humidité indonésienne que Matisse et Morganne ont pris connaissance des inégalités sociales, et leur silence parlait; leurs yeux se remplissaient d’images inoubliables des travailleurs du riz, des conditions de travail, de celles des enfants. Au souper, personne n’a parlé; et il n’est pas resté un seul grain de riz…

Dans un série de 4; je vous présente notre arrivée à Bali; Indonésie.

 

Musique: Patrick Watson– The-Great-Escape.

 

b1
b2
bal7
bal8
b3
b4
b5
b12
b29
b6
b41
bali1
b7
b40
b39
b8
b9
b10
b11
bal6
b27
b28
b37
b38
b42
b43
b44
bal4
b45
bal5
b14
b15
b16
b17
b18
b20
b21
b22
b24
b25
b26
b23
b30
b31
b32
b33
b34
b35
b36
b46
b47
b48
b49
b50
b51

 

bal3
bal2

J'aime|Envoyer un Tweet|Pin
maggie

loved your pics…….

Valerie

Wow, je suis sans mot !!! Ça me donne le goût de faire mes valises et de partir !! SVP plus d’info sur le voyage. Il contenait quoi le seul sac enregistré … pour 4 personnes ?! Avez-vous acheté des vêtements là-bas ? Les enfants n’avaient pas de jouets pendant le voyagement ? Au niveau de maladies, c’est correct Bali ?

Vraiment, je rêve d’en savoir plus sur les détails de l’organisation de ce voyage qui semble avoir été magnifique !!!

MERCI !!!

francine létourneau

wow !!!!! chapeau ….vous avez toute mon admiration…moi qui ai de la difficulté à aller seule au centre ville de montréal !!!!! combien enrichissant sera ce voyage….comme les grands maitres de sagesse qui vont où la vie les mènent où leur sagesse intérieure les guident….bonne route

Nathalie Lambert

Vraiment tout très beau. Les photos de voyage, tout. Mais les deux photos que je préfère, qui viennent me toucher droit au coeur et me raconter une histoire sont celles avec les frères. Celle où le grand frère tient ses genoux et que le petit le regarde + Celle où ils sont tout simplement assis côtes à côtes et que le petit a la main sur la jambe de son grand frère (deux avant et deux après la photo du petit qui verse une larme). C’est MAGNIFIQUE!!

Noémie

 

Photographier des bébés qui font 4 pattes c’est du sport! Normalement on aime bien les immortaliser quand ils sont bien assis, mais ne rampent pas encore. Au diable les bonne vieilles habitudes..Mlle Noémie, à bouge, c’est surement ce qui explique c’est cuissons bien Musclés…Papa, a eu chaud, nous autre aussi. Et voilà qu’avec ces petits pieds, elle déplace même tapis et plancher.

Noémie, tes parents ne réalisent pas encore, combien ces images vont devenir si précieuses, tes rondeurs vont bientôt disparaître avec la marche, et les petits bourrelets si mignons, tes plis de cuisse et tes fossettes de mains seront bientôt histoire du passé.

Un gros merci a Bruno, mon voisin; (quand on a pas d’Homme dans sa vie, et qu’on est zéro manuelle, on dépend souvent des bons samaritains…) pour avoir sécurisé ma marchette Vintage…

 

Musique: Just so- Agnes Obel

 

b6
b43
b45
b7
b5
b47
b1
b28
b30
b50
b37
b32
b36
b48
b31
b8
b9
b34
b35
b33
b12
b13
b10
b42
b15
b14
b49
b16
b18
b17
b22
b23
b24
b25
b40
b19
b21
b20
b51
b27

J'aime|Envoyer un Tweet|Pin

F-Mélanie le ventre plein de vie.

Il y a des femmes qui ont LA fibre maternelle, F-Mélanie est l’une d’entre-elles.

Quand elle m’a contacté pour une séance photo, son histoire m’a beaucoup parlé, et touché; de petits deuils, elle en a vécu à perfusion. Ce sont les envers de l’insémination artificielle, et toutes les épreuves qu’elles peuvent amener. Les échecs, les hormones, les espoirs et les rêves du -petit- enfant sont mis à l’épreuve des dizaines de fois, et parfois plus.

F-Mélanie, finalement tu sens la vie bouger en toi, c’est un sentiment indescriptible, et qui marque certes à jamais.

Tu fêteras sans doute l’année 2014 avec ton petit poupon dans les bras, enfin.

À très bientôt,

Catherine

Musique: In the middle- Lily and Madeleine

b21
bb19
bb18
bb13
bb15
bb14
bb16
bb17
bb22
bb11
bb12
bb1
bb2
bb3
bb4
bb23
bb24
bb27
bb28
bb30
bb5
bb29
bb10
bb9
bb8
bb6
bb7

J'aime|Envoyer un Tweet|Pin

Lire le blog en entier, tres bon